Funding Mobility Management
Language:     en | cz | de | fr | it
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive
share on facebook
Cher(e) lecteur/-trice,
Où trouver l’argent pour financer la gestion de la mobilité ? C’est une très bonne question ! Le Mobility Management Monitor (Moniteur pour la gestion de la mobilité) 2012 de l’UE indique que la responsabilité de la gestion de la mobilité varie d’un pays à l’autre et relève de différents ministères. Chaque pays a un contexte et un programme politique différents et offre diverses possibilités de financement de la gestion de la mobilité. Nous présentons ici quelques programmes inspirants de financement de projets de gestion de la mobilité à l’échelle régionale et locale. Nous jetons un bref regard sur une initiative relative aux transports en commun et nous tentons notre chance à la lotterie.

 

 

Soutenir la gestion de la mobilité à l’échelle régionale

Programmes de financement en Finlande

Source: www.eltis.org

Le Programme de gestion de la mobilité finlandais aide les régions à lancer leurs initiatives de gestion de la mobilité. En 2010, le Ministère des transports et de la communication et l’Agence finlandaise des transports ont financé 13 projets de gestion de la mobilité. L’année passée, le second Programme de gestion de la mobilité a financé 13 nouveaux projets pour un montant total de 230.000 euros, en impliquant de nouvelles régions et de nouveaux financeurs tels que le Ministère de l’environnement et le programme Fit for Life (En forme pour la vie). Ces projets couvrent une large gamme de services ciblés pour différents groupes d’utilisateurs. En voici quelques exemples :
  • Campagne Au travail à vélo dans la région de Turku (2012)
  • Projet Loop de développement d’outils d’aide à la gestion de la mobilité pour les écoles primaires de la zone métropolitaine d’Helsinki (2010)
  • Liikkuva (qui signifie déplacement en finnois) encourage les 13-19 ans à utiliser des solutions de mobilité intelligente pour leurs trajets vers l’école ou leurs lieux de loisirs dans de nombreuses villes en Finlande.
En 2012, le gouvernement finlandais a introduit une subvention publique pour la gestion de la mobilité (500.000 euros). Cette subvention publique a été octroyée à 14 projets dans des régions qui disposaient déjà d’un programme de gestion de la mobilité ainsi qu’à certaines nouvelles régions qui se trouvaient dans la phase initiale de projets de ce type. Grâce à cette subvention, la région d’Oulu organisera, par exemple, des formations à la gestion de la mobilité à l’attention des municipalités et des entreprises, créera un portail régional pour les projets de gestion de la mobilité et continuera à promouvoir l’usage du vélo, en organisant, par exemple, le Congrès international du cyclisme hivernal.

 

 

Clubs d’automobilistes en Écosse

Source: www.momo-cs.eu

Pour réduire l’utilisation des véhicules privés, Transport Scotland (organisme public de gestion des transports en Écosse) a lancé en 2010 le programme Developing Car Clubs in Scotland (Développement des clubs d’automobilistes en Écosse). Ce programme fournit une assistance technique et une aide financière aux clubs existants et nouvellement créés dans l’ensemble de l’Écosse, avec le soutien d’une ONG spécialisée dans le co voiturage. En l’espace de deux ans, 11 nouveaux clubs ont été fondés, 600 nouveaux membres ont été recrutés et 148 tonnes de CO2 ont été épargnées en un an (davantage d’informations dans le Programme Review 2010-2012 (Évaluation du programme 2010-2012). En 2013, le programme poursuit son soutien aux nouveaux clubs automobiles et investit dans l’installation d’un certain nombre de nouveaux projets, parmi lesquels un club automobile pair à pair, grâce auquel des particuliers louent leur voiture à des personnes qui en ont besoin.

 

 

BYPAD en Belgique

Photo credits: Missvain

Six communes de la Région bruxelloise (en 2012, et 6 autres en 2013) et 13 (2011) de la Région wallonne (rapport en français) ont déjà bénéficié de l’aide de leur gouvernement régional pour l’élaboration d’un plan vélo communal avec le soutien de BYPAD (Audit de la politique cyclable). BYPAD permet d’effectuer une analyse approfondie de la politique cyclable qui servira ensuite de base à la création d’un plan d’action sur mesure. Afin de promouvoir le vélo en Région wallonne, le gouvernement a accordé 18 millions d’euros à 10 communes BYPAD pour les aider à mener à bien les initiatives de leur plan vélo sur une période de 4 ans. Grâce à ce type de financement, la Région wallonne et la Région bruxelloise espèrent pouvoir réaliser un transfert modal en faveur du vélo. Actuellement, 1% seulement des déplacements sont effectués à vélo en Région wallonne et 3% en Région bruxelloise (BELDAM enquête nationale sur le comportement en matière de mobilité quotidienne en Belgique, rapport en français). L’enquête BELDAM sera présentée à la conférence ECOMM lors de la session B3.

 

 

Pensez globalement, agir localement

Créer de la croissance en améliorant la durabilité

En 2011, le Department of Transport (ministère des Transports) britannique a publié son Livre blanc ‘Creating growth, cutting carbon’ (Favoriser la croissance, réduire la dépendance au carbone). Par le biais de ce document d’orientation et du Local Sustainable Transport Fund (Fonds pour le transport local durable) qui y est associé, le gouvernement a pour objectif de réduire les émissions de carbone et de stimuler la croissance économique locale. Pour atteindre ces objectifs, une enveloppe de 600 millions de livres sterling a été mise à la disposition de projets locaux de lutte contre la congestion et de promotion des modes de déplacement durables grâce à des mesures de gestion des infrastructures et de la mobilité. Au total, ce sont 96 projets, portés par 77 autorités locales différentes, qui ont bénéficié de ces aides pour la période 2011-2015. En voici quelques exemples :
  • South Central Bedfordshire Smarter Routes to Employment (Déplacements domicile-lieu de travail intelligents dans le centre-sud du Bedforshire) [http://www.centralbedfordshire.gov.uk/Images/LSTF%20Tranche%202%20Bid%20Document_tcm6-28473.pdf#False] : vise à élaborer un ensemble ciblé (à l’intention des employeurs, des demandeurs d’emploi, des résidents des collectivités à faible revenu) de mesures de transport durables afin de faciliter la création de 17.000 nouveaux emplois et la construction de 14.700 nouveaux logements. Cet ensemble de mesures comprend, entre autres, l’amélioration et la promotion d’une infrastructure vélo et bus, le développement d’itinéraires en site propre, la distribution d’informations (horaires, lignes, etc.) aux ménages et la promotion des déplacements actifs lors d’événements locaux.
  • Hampshire Sustainable Transport Towns (Villes du transport durable dans le Hampshire): vise à promouvoir les modes de déplacement durables auprès des résidents et des employeurs de six villes, en développant des réseaux d’itinéraires, des itinéraires vers les gares, en améliorant les informations en matière de déplacements (informations sur les transports urbains en temps réel dans les kiosques et sur les smartphones) et en encourageant la pratique du vélo via des entraînements, des défis cyclistes et d’autres événements vélo. Grâce aux mesures de gestion de la mobilité, ce projet espère réduire les émissions de CO2 de 6.700 tonnes par an en 2015.

 

 

Vers une Norvège neutre en carbone

Trondheim, troisième ville norvégienne (180.000 habitants), est considérée comme une référence en matière de mobilité durable (la ville a même distribué de l’argent aux piétons et aux cyclistes au cours de la Semaine européenne de la mobilité l’année passée !). En 2012, le conseil municipal de Trondheim a approuvé un nouveau train de mesures en matière de transport durable. Environ 1.300 millions d’euros (soit la moitié du budget total) seront consacrés à l’infrastructure routière, mais 160 millions d’euros seront affectés à des projets vélos et 270 millions d’euros à l’infrastructure et à l’exploitation du réseau de transports en commun. Le système de péage de la ville subventionnera 70% du budget total consacré d’ici à 2025 à l’infrastructure routière, aux projets vélos, aux transports en commun, à la sécurité routière et à un centre de consultation sur la mobilité. Un très joli graphique montre les différentes sources de financement dans le cercle intérieur et les dépenses planifiées dans le cercle extérieur. Cet ensemble de mesures sera bientôt approuvé par le parlement norvégien, ce qui pourrait encore modifier quelque peu la part nationale des recettes.

Depuis 2009, Transnova, un organisme gouvernemental national affilié à l’administration norvégienne du réseau routier public, offre des subventions pour des projets de démonstration et des projets pilotes à l’échelle locale visant à réduire les émissions de CO2. Les entreprises, les organisations, les autorités locales et régionales peuvent transmettre des demandes de financement pour des projets qui, d’une part, favorisent l’utilisation accrue de moyens de transport respectueux de l’environnement et, d’autre part, réduisent les besoins en matière de transports. Le budget total de Transnova en 2013 s’élève à 12 millions d’euros. Vous trouverez ici une liste des projets financés.

 

 

Prenez les transports publics gratuitement à Tallinn

Source: Depositphotos

Depuis le 1er janvier 2013, les 400.000 habitants de Tallinn jouissent de la gratuité des transports en commun dans leur ville. La municipalité de Tallinn estime que cette initiative a une valeur supplémentaire de 12 millions d’euros si elle se traduit effectivement par une décision de la population de renoncer à la voiture privée au profit des transports publics. Cette mesure de gestion de la mobilité résulte d’un référendum : 68.059 résidents y ont participé et 75,5% ont voté en faveur de cette initiative. Une conférence internationale a soutenu cette démarche. Tout en devenant une capitale plus verte, la ville veut également améliorer le bien être et l’inclusion sociale de ses habitants.

 

 

Et la lotterie alors ?

Source: Depositphotos

  • Au Royaume Uni, le Big Lottery Fund (Grand fonds de la lotterie) distribue chaque année 600 millions de livres sterling de la réserve de la National Lottery (Loterie nationale) à des associations et des projets locaux qui œuvrent à l’amélioration de la santé, de l’enseignement et/ou de l’environnement. Le Grand fonds de la loterie a permis la mise en œuvre et la réussite de 50 projets de déplacements actifs (2008-2012). Le Get Moving North Tyneside project (projet Bougez dans le North Tyneside) a, par exemple, permis de réduire de 7% le pourcentage de travailleurs qui voyagent seuls dans leur voiture et d’augmenter de 15% le pourcentage de travailleurs qui se rendent au travail à vélo. En 2012, plus d’un tiers des travailleurs ont eu recours à des moyens de transport durables. Le Fitter for Walking Project (projet On se sent mieux en marchant) a aidé 150 collectivités dans 12 autorités locales issues de 5 régions d’Angleterre à promouvoir la marche. 86% de ces projets se sont en effet traduits par une augmentation du nombre de piétons dans leur région et 78% des personnes ont indiqué qu’elles marchaient plus souvent (davantage d’informations à lire dans le rapport d’évaluation.
  • En décembre 2012, la Loterie nationale belge a lancé deux tout nouveaux appels à projets : l’un dédié au développement durable (NL & FR)(€ 2.000.000) et l’autre à la pauvreté et à l’inclusion sociale (NL & FR)(€ 2.537.000). Ces appels à projets offrent des possibilités de financement pour des projets liés à la gestion de la mobilité en 2013. La Loterie nationale soutient également le système national de vélos en libre service mis en place dans 41 gares ferroviaires (Blue bike).

 

 

Saviez vous que … ?


  • la page consacrée aux sources de financement dans l’UE sur le site Web d’Eltis offre un aperçu des principaux programmes de financement liés aux thèmes de la mobilité urbaine durable et de la gestion de la mobilité ? En cliquant sur un programme, vous obtenez des informations sur sa portée et sa période de mise en œuvre, ainsi que l’adresse URL donnant accès au site Web.
  • la Commission européenne envisage de réserver l’accès au financement de l’UE aux villes qui disposent d’un Plan de mobilité urbaine durable (PMUD) ? Cette idée a été évaluée par le biais d’une consultation publique organisée entre septembre et décembre 2012 sur ‘Le développement futur de la dimension urbaine des transports’. La Commission consultative politique de CIVITAS accepte de lier le financement par l’UE de projets de transport urbain aux PUMD, mais déclare que cette démarche ne doit pas être une condition préalable à l’action et ne doit pas constituer un frein aux initiatives (davantage d’informations à lire dans le Document d’orientation). La consultation publique et l’évaluation du Plan d’action sur la mobilité urbaine fourniront le fondement de la future Communication sur la dimension urbaine de la politique européenne des transports en 2013. Vous pourrez aborder ce sujet avec les représentants de la Commission qui seront présents lors de la conférence ECOMM (en séance plénière et lors de la session A3).
  • le programme Klima:aktiv mobil, l’initiative autrichienne pour la protection du climat, sera prolongé de 7 années supplémentaires. Le programme précédent s’est étendu de 2007 à 2012 et a été couronné de succès : il a octroyé 51,1 millions d’euros à 2900 projets, et il a permis de réduire les émissions de CO2 de 1,76 millions de tonnes et de créer ou stabiliser 4.300 emplois (rapport de 2007-2011). La seconde période a débuté en février 2013, et le projet continuera a soutenir les investissements dans les flottes de véhicules respectueuses de l’environnement, la gestion de la mobilité, l’e-mobilité, les déplacements à vélo et les énergies renouvelables jusqu’en 2020.

 

 

Événements à venir





  • SUTP 2013 – SUSTAINABLE URBAN & TRANSPORT PLANNING International Conference
    (Conférence internationale sur la planification durable de l’infrastructure urbaine et des transports)
    16-17 mai 2013 – Belgrade, Serbie
    http://www.eea.europa.eu/events
  • ECOMM 2013
    29-31 mai 2013 – Gävle, Suède
    http://ecomm2013.eu
Pour les autres événements, veuillez consulter le Calendrier EPOMM.

 

ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive