The new way of working
Language:     en | de | fr | it
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive
 

Cher lecteur,

La révolution digitale dont nous avons été témoin ces dernière décennies est maintenant en train de déclencher une « révolution du travail ». Comme les technologies modernes de communication permettent à de nombreux travailleurs non manuels d'exercer de manière indépendante quelque soit l'heure ou l'endroit, le travail ne signifie plus l'endroit où l'on doit se rendre. Le travail est ce que l'on fait. Une nouvelle approche des manières de travailler est en train de se constituer, avec des effets prometteurs sur la congestion et nos besoins de travailler. Dans cette lettre électronique, nous allons examiner en quoi consistent ces nouvelles pratiques et regarder exemples et astuces venant des pays actuellement leader en Europe de cette thématique.

 

 

L'employé mobile

Le renouveau dans notre façon de travailler se décline sous de nombreux aspects. Cela comprend des heures de travail flexibles (« flexi time »), des réunions programmées en dehors des pics de trafic, des télé et vidéo conférences, des conférences en ligne et du streaming, des heures de travail condensées (travailler les heures hebdomadaires que vous devez faire sur moins de jours), et enfin, et non des moindres, le télé-travail.

Un télé-travailleur, ou un travailleur à distance, prend plus qu'occasionnellement des documents à lire à la maison. Cela signifie travailler à la maison, sur la route ou de quelqu'autre lieu, tout en restant connecté aux canaux d'informations et de communication de l'entreprise. Cela peut impliquer de travailler à l'extérieur du bureau toute la journée ou seulement jusqu'à ce que l'heure de pointe du matin soit passée. Une recherche a montré que les principales raisons pour que les entreprises offrent à leurs employés la possibilité de télé-travailler sont un meilleur équilibre entre travail et vie privée, ainsi qu'une fidélisation des employés. Mais il y a plus de bénéfices, comme l'augmentation de la productivité, moins d'absentéisme et un moindre besoin d'espace de parking et de bureaux.

Pas mal de choses ont déjà été formulées et écrites sur les bénéfices de ces nouvelles façons de travailler. Mais comment mettre cela en pratique ? Act Travelwise, une association britannique pour la promotion des choix de transport durable, a récemment publié quatre guides pratiques pour les employeurs et les employés avec d'utiles recommandations sur comment travailler à la maison, faire des conférences téléphoniques, des vidéo-conférence et utiliser les smartphones. Plus d'astuces venant des entreprises peuvent être trouvées sur le site on ways2work, Flexibility et sur le site actnow flex project. Des recommandations pour les collectivités locales ont été compilées dans la brochure Making Smarter Choices Work (cf p.37). [http://www.transportforqualityoflife.com/u/files/MakingSmarterChoicesWorkfulldocument.pdf]

 

 

Le télé-travail et la congestion : une relation difficile


Aux Pays-Bas, le nombre de télé-travailleur a triplé entre 2003 et 2009 et s'établit actuellement à 19% des employés. La congestion pour autant ne n'a pas diminué. Cela est dû à l'augmentation des distances entre le domicile et le travail, probablement causée par ces nouvelles façons de travailler qui allègent les inconvénients à vivre loin de son travail. La promotion du télé-travail devrait aller main dans la main avec d'autres mesures du managent de la mobilité, telles que la promotion des transports publics pour les déplacements domicile-travail. Avec les bons équipements, l'employé peut continuer à télé-travailler dans le train. Pour donner un nouveau départ au télé-travail, le gouvernement néerlandais a lancé une nouvelle campagne : « Le renouveau dans la façon de travailler : Soyez vous-même acteur ! » ("Het Nieuwe Werken Doe Je Zelf" (NL)). Tout d'abord, la campagne a donné des informations et incité les gens à expérimenter le télé-travail. Maintenant, il est question de stimuler les entreprises à faire des changements structurels (équipement, contrats d'embauche) pour intégrer le télé-travail dans leur organisation culturelle.

 

 

Confiance et responsabilité

Source: ChristianSarkar.com

Les nouvelles façons de travailler requièrent une bonne dose de confiance de la part des employeurs. De nombreuses peurs existent, par exemple que les télé-travailleurs soient trop distraits par leur vie personnelle. Toutefois, une enquête française récente indique que 94% des télé-travailleurs s'accordent à dire qu'ils ont très bien réussi à séparer leur vie professionnelle de leur vie personnelle.

Un pionnier majeur est Semco, une compagnie brésilienne. CEO Ricardo Semler a donné à son personnel une quantité exceptionnelle de flexibilité et de responsabilisation. Ils ont la totale liberté de choisir leurs propres heures de travail, par exemple en travaillant le dimanche et en allant au cinéma le lundi après-midi. Dans ce sens, la semaine pourrait se voir comme un « week-end de 7 jours ». (Plus d'informations sur : YouTube video, interview, review of Semler's books).

De plus en plus, les employés vont être tenus responsables pour les résultats qu'ils obtiennent, plus que pour le temps qu'ils passent au bureau. Cela peut également entraîner une pression accrue sur les salariés. Pas tout le monde va se sentir à l'aise avec ces nouvelles façons de travailler. D'un autre côté, non seulement les entreprises et la nature du travail changent, mais les personnes qui travaillent aussi. Les jeunes talents qui entrent sur le marché du travail aujourd'hui font partie de la « génération Y » (individus nés entre 1982 et 2000). Ils sont les natifs de l'ère numérique habitués aux outils de communication rapides et intuitifs tels que les messages instantanés (chat), Skype, Facebook et Wikipedia. Pour attirer et retenir ces talents, les compagnies devraient adapter leurs façons de travailler aux individus, au lieu de faire que les employés s'adaptent à la compagnie. L'immense évolution que la technologie -et les personnes avec elle- a réalisée, fait l'objet de cette sympathique video YouTube.

 

 

Le bureau comme lieu de réunion

Source: www.triplepundit.com - blogpost Mrs. L.C. Latimer


Si plus d'employés télé-travaillent plus souvent, il se peut qu'il ne soit plus nécessaire pour eux d'avoir un bureau à leur lieu de travail. Plusieurs compagnies combinent le télé-travail avec des espaces de travail flexibles. Certains systèmes requièrent que les employés réservent leur place de travail en avance (« hotelling »), d'autres systèmes ne le font pas (« hot desking »). En plus d'économiser de l'espace, les espaces de travail flexibles ont d'autres avantages, explique Madame C. Latimer de Sabre Holdings dans un blog intitulé Comment les espaces de travail flexibles peuvent transformer la culture de votre compagnie : « .non seulement nos employés se sont adaptés à leur nouvel environnement de travail « flexspace », mais aussi, ils ont commencé à travailler en étant plus proches les uns des autres, de manière transversale sur les projets, créant un environnement de travail plus collaboratif, et au final en renforçant notre position compétitive dans le monde industriel en évolution permanente des technologies de transport. »

Quand une partie des bureaux individuels disparaît, plus d'espace peut être consacré aux salles de réunion. Le lieu de travail devient alors un endroit pour se rencontrer physiquement avec d'autres collègues, et bien moins un endroit où l'on réalise des tâches individuelles telles qu'écrire des rapports. Un exemple sympa des espaces de travail flexibles est incarné dans le nouveau site de Microsoft aux Pays-Bas (YouTube video).

 

 

Rester virtuellement présent

Copyright: www.teliris.com


Travailler de manière flexible et à distance ne devrait pas entraver la communication et l'échange d'informations entre collègues. De grandes compagnies, telles que la banque hollandaise Rabobank Rabobank (Rabo Unplugged work paradigm) et Microsoft (e.g. Microsoft Belgium) ont beaucoup investi dans les technologies de communication permettant la communication sans rupture pour leurs employés à n'importe quel moment et de n'importe quel endroit.

L'équipement en télé et vidéo conférence permet d'éliminer le besoin de se déplacer pour des réunions. Est-ce moins bien que du vrai contact en face-à-face ? La télé-présence est en train de révolutionner la vidéo-conférence. Il est maintenant question d'un ensemble de technologies créées pour donner l'impression d'une présence réelle (cf. pour illustration la publicité du système de télé-présence de CISCO). Sur leur site Internet, le développeur CISCO permet aux compagnies de calculer combien elles peuvent économiser en frais de déplacements en installant un système de télé-présence. Aujourd'hui, la technologie permet même d'utiliser des projections holographiques 3D pour créer une presque parfaite illusion de présence.

 

 

Les postes de travail chez soi : un atout pour l'économie locale


Des compagnies économisent sur les coûts en externalisant certains métiers, tels que ceux liés aux centres d'appel téléphonique et aux services clients, par de la main d'ouvre travaillant en permanence à domicile, plutôt qu'en embauchant une autre compagnie. Cela porte le nom anglais de "home-sourcing" ou "homeshoring". Sur des sites Internet de prestations en ligne tels que Pajamanation, de petits boulots en « home-sourcing » se monnaient (traductions, tâches administratives, travaux graphiques et de design.) dans le cadre de ce réseau de travailleurs indépendants à domicile.

Egalement, les technologie modernes de communication sont celles qui rendent plus facile pour des indépendants le lancement d'une activité depuis leur domicile. Le département français du Gers a su reconnaître le potentiel de ces entrepreneurs talentueux pour lutter contre la désertification rurale et provoquer un boom économique. Avec le support initial du projet européen pilote Soho Solo (2003-2005), le Gers a commencé à attirer des travailleurs indépendants à domicile d'un peu partout en Europe, avec comme argument de vente leur climat agréable, la quiétude et la tranquillité de l'endroit. L'équipe du projet Soho Solo et le réseau des 50 villages partenaires aident les nouveaux venus à s'installer dans la région et à monter leur affaire.

 

 

Les centres de télé-travail : un bureau à la demande

The first Dutch Smart Work Centre in Almere (www.qualitycentre.nl)



Travailler à la maison a de manière évidente des avantages. Mais si les enfants sont à la maison, faisant beaucoup de bruit ? Ou si votre salon n'est pas le lieu idéal pour organiser une réunion avec un client ? Ou si vous avez un besoin désespéré de contact social ? Les télé-centres fournissent la solution : des bureaux et des espaces pour se réunir ou travailler ensemble que vous pouvez réserver pour une période délimitée, parfois même pour quelques heures. Quelques centres sont ouverts aux employés de certaines compagnies seulement, d'autres sont ouverts à tous. De nombreux centres offrent des services additionnels, tels que de la restauration, des services d'impression et de photocopie ou de garde d'enfants. Aux Pays-Bas, plus de 100 télé-centres ont été mis en service depuis 2008. Au Royaume-Uni, les télé-centres peuvent être trouvés via le réseau Workhubs Network. Le réseau a récemment écrit un état de l'art sur les bénéfices carbone de l'utilisation des télé-centres. Il a été trouvé que pour la moyenne des utilisateurs des télé-centres, la distance domicile-travail depuis le télé-centre est environ la même que la moyenne nationale de tous les employés. Mais une bonne partie d'entre eux avaient l'habitude, antérieurement, de parcourir des distances deux fois plus importantes pour se rendre à leur bureau. Ils sont encore nombreux à venir en auto-solo, mais cela est quand même 12% moindre que les chiffres nationaux. Un sur cinq marche, soit deux fois plus que la moyenne nationale à 11%.

 

 

Quoi de neuf sur les sujets connexes ?


Alors que le projet européen TRAVEL PLAN PLUS arrive à sa fin, une série de publications TRAVEL PLAN PLUS est maintenant disponible, soulignant les enseignements appris sur la mise en place de PDIE dans une logique de réseau. Vous pouvez aussi vous inscrire à une brève session de formation à distance sur comment créer et maintenir un PDIE en réseau ?

 

 

Evénements à venir

  • La conférence de l'UITP "Urban Governance - getting people on board"
    5-7 Octobre 2011, Gothenburg, Suède
    http://gothenburg.uitp-events-expo.org

  • Bicycle Capitals of the world: Sustainable mobility in Copenhagen and Amsterdam
    Live webcast, 7 June 2011 from 15:00 to 15:45 Central European Summer Time
    http://www.kpvv.nl

Pour plus d'informations, allez sur EPOMM Calendar.

 

 
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive