site dédié à DELTA vos commentaires s'abonner se désabonner version plein écran EPOMM archives
 
English version
 
Version française
 
Deutsche Version
 
Português Versão
 
Versión en Español
 
Cher lecteur,

Alors que les vacances d’été approchent et la coupe du monde de football bât son plein, cette lettre électronique met le zoom sur le management de la mobilité pour l’événementiel et des activités de loisir. Organiser un événement soulève de nombreux défis. Non seulement, il est important de réfléchir en amont au traitement des déchets et à la pollution sonore, mais également il ne doit pas être oublié le management de la mobilité. Un événement réussi attire de nombreux visiteurs sur une courte période de temps. Une accessibilité fluide permet de minimiser les inconvénients pour les habitants du périmètre, rend l’événement encore plus attractif pour les visiteurs, et diminue en même temps son empreinte écologique.

En coopération avec le projet DELTA, EPOMM organise une conférence sur cette thématique.

 

 

Organiser un événement

Les mesures du management de la mobilité sont à prendre en considération en début de dispositif en vue de l’événement. La coopération est capitale. En effet, que cela soit du point de vue de l’organisateur ou de la congestion, il y a un intérêt commun à éviter les perturbations de trafic. Le point clef est d’assurer plusieurs accès possibles à l’événement, ainsi que promouvoir des modes de transport durables. Pour cela, communiquer est de première importance. Dès la campagne de lancement de l’événement, et même avant, des informations détaillées sur l’ensemble des modes de transport doivent être disponibles. Dans plusieurs villes européennes, les organisateurs d’événement sont obligés ou encouragés à produire des plans de mobilité. Par exemple, la ville belge d’Anvers est en train de travailler sur une politique de mobilité à destination de l’événementiel. Pour plus d’informations, consultez la présentation qui en a été faite à ECOMM 2010 à l’atelier "management de la mobilité pour l’événementiel"

 

Le projet européen SMASH EVENTS (qui s’est terminé en 2004) a formulé des recommandations pour aider les organisateurs d’événements à planifier leurs mesures de management de la mobilité. Un pense-bête très détaillé a été réalisé, listant l’ensemble des mesures pertinentes à mettre en œuvre lors des phases de planification, d’élaboration et de clôture de l’événement. Ces mesures vont de l’offre de ticket combiné, à l’amélioration des transports publics. Il pourrait s’agir de commencer l’événement dans le trajet en bus, ou encore de mettre en place un système de mise en relation entre covoitureurs, voire de faire de la distribution de prospectus sur les modes de transport durables et de communiquer via les médias de grande audience. Pour chacune de ces mesures, un fascicule détaillé offre des informations sur les actions possibles, sur les raisons de les mettre en œuvre, sur comment le faire, ainsi que leurs coûts/avantages. SMASH EVENTS a testé ces mesures de management de la mobilité sur quatre différents types d’événement depuis la rencontre sportive ou le concert de petite échelle, aux événements de plus grande envergure. Pour en savoir plus sur les mesures et leur mise en œuvre, consultez le site web du projet SMASH EVENT. site.

 

Exemple : Covoiturage en Slovénie

Comment le management de la mobilité permet-il d’éviter les perturbations de trafic dans le contexte de l’événementiel ? Un bon exemple réside dans les plate formes virtuelles de covoiturage entre les participants d’un événement. En Slovénie par exemple, les organisations étudiantes ont mis en place des communautés virtuelles où les étudiants offrent les sièges vides de leur voiture à ceux qui n’ont pas de moyens de transport pour un concert, une fête ou tout autre événement. Pour le grand public en Slovénie, un site web faisant la promotion des possibilités de déplacement peu polluantes, incluant la mutualisation des moyens à destination de l’événement telle que le covoiturage, a été développé dans le cadre du projet européen PRO.MOTION.

Exemple : L’organisation d’événements " tampons " aux Pays-Bas

Une autre mesure pour éviter les pics de trafic, est d’organiser des événements encadrant la programmation principale. Souvent les participants attendent jusqu’à la toute fin de la performance et ne partent qu’alors. De facto, ils se retrouvent à tous vouloir prendre le même train, le même métro, ou à vouloir quitter le parking au même moment. A Amsterdam par exemple, le festival annuel SAIL finit chaque soirée, traditionnellement, avec un feu d’artifice. Désormais, les organisateurs proposent des représentations musicales après le feu d’artifice, afin de disperser les flux de personnes et éviter les perturbations de trafic. Répartir les flux de personnes est d’ailleurs intéressant en début d’événement. La capacité des trains, des bus, etc. est limitée, ce qui n’est pas sans rappeler la capacité restreinte du centre d’accueil et de billettique à l’entrée de l’événement.

Exemple : un calculateur d’itinéraires qui peut être hébergé sur les sites web belges des organisateurs d’événement

Des informations claires et sur-mesure sont cruciales pour promouvoir l’usage des transports publics. La compagnie flamande de transport en commun De Lijn a développé un widget (une application Internet) pour mettre un calculateur en ligne sur les sites web des destinations populaires telles qu’un centre de concert, etc. Pour accéder à de l’information multimodale personnalisée, le visiteur n’aura plus désormais à quitter le site web de son lieu de destination de détente, pour se rendre sur la page hébergeant le calculateur d’itinéraires. De plus, le widget inclura une indication sur la quantité de CO2 évitée en comparaison à un déplacement qui aurait été réalisé en automobile. L’application est actuellement en phase de test et sera distribuée à tout organisateur d’événement intéressé à partir de septembre. Pour plus d’informations, cliquez ici (disponible en néerlandais seulement).

Evènements de grande envergure

Pour les événements de grande envergure, attirant des visiteurs des environs, mais également un large auditoire des quatre coins du monde, les managers de la mobilité ont à considérer non seulement les déplacements des participants, mais aussi la mobilité des employés, des VIPs, des intervenants, ainsi que les aspects logistiques de l’activité de l’événement (approvisionnement, aides aux intervenants, etc.). Le projet européen actuel STADIUM vise à fournir aux autorités locales un certain nombre de recommandations et d’outils pour mettre en œuvre un système de gestion de trafic performant pour de tels événements. Un zoom est réalisé sur les solutions de transports intelligents. Cela passe par des mesures telles qu’une billettique intégrée et de l’information multimodale, la priorité aux bus et des moyens de communication pour assurer une information dématérialisée au voyageur.

Les événements majeurs sont catalyseurs d’améliorations pour une ville et ses transports publics. Ces derniers peuvent en effet bénéficier du développement du réseau et de la meilleure image qui en a été donnée dans le cadre de l’événement. Une phase en amont de concertation et de coopération étroite entre les transports publics, les organisateurs et les autorités locales est essentielle. Plus d’informations sur l’événementiel et la question des transports publics sur un article de l’UITP(FR, DE, ES.)

Exemple : Les Jeux Olympiques d’Athènes (Grèce)

Les Jeux Olympiques d’Athènes (Août 2004) ont généré un grand nombre de déplacements de la part des compétiteurs et des visiteurs, en plus des flux locaux. Comme très peu de modifications pouvaient être apportées aux infrastructures afin de faciliter les déplacements durant les Jeux, le management de la mobilité a été une solution essentielle pour gérer la congestion de trafic. L’ensemble des déplacements des spectateurs devait pouvoir être réalisé en transports publics, qui pour ce faire ont été étendus et améliorés. Egalement la circulation locale a été repensée de manière à minimiser le recours à la voiture particulière. Des zones de parking réglementé, où le stationnement n’était permis que pour les résidents et les employés dotés d’une autorisation spéciale ont été mises en place. Une attention particulière a été portée sur l’information des athlètes, des techniciens, des bénévoles, des médias, des spectateurs locaux et internationaux sur ce système de transport spécialement mis en place pour les Jeux. Pour achever ceci, un grand nombre de moyens de communication a été utilisé : un guide détaillé composé de cartes pour le spectateur, des brochures, des lettres électroniques, du publipostage, de l’information sur les panneaux à messages variables, des appels téléphoniques, de la diffusion via la télévision et la radio, l’Internet, etc. En utilisant les mesures du management de la mobilité, les organisateurs ont réussi à gérer de manière adéquate la demande en déplacements durant les Jeux Olympiques. Plus d’infos sur la délicate tache de planification et de gestion des déplacements dans le cadre des Jeux Olympiques d’Athènes dans cet article de la revue ITE.

Exemple : La proposition du consortium hollandais-belge pour la FIFA

© Robert Stussi

Les Pays-Bas et la Belgique ont présenté le vélo comme le symbole d’une coupe du monde de football 2018 écologique. La location de vélos et les autoroutes cyclables sont le squelette de ce concept. La proposition soumise à la FIFA a repensé les déplacements des supporters en envisageant un concept de mobilité par modes peu polluants pour se rendre aux différents stades. Le fer de lance du programme est la mise à disposition de 2 millions de bicyclettes pour les supporters. Des zones sans voiture seront installées dans les centres-ville et dans les zones proches des stades durant le temps des compétitions. Des parcs relais et des parkings-vélostations seront mis en service aux franges des zones sans voiture. De nouveaux itinéraires cyclables vont être développés, en ciblant les villes où les rencontres seront organisées. Le programme actuel de voies express cyclables va être de ce fait intensifié. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Loisir et tourisme

Durant la saison touristique, certaines régions sont soumises à de forts trafics saisonniers. La gestion de cet important flux de trafic est un challenge conséquent pour les autorités locales et autres organisations impliquées. Comme pour les événements ponctuels, les déplacements pour motif loisir ou tourisme peuvent toutefois s’avérer être des opportunités pour les transports publics. Pour en savoir plus sur les avantages de l’impact du tourisme sur les transports publics, cliquez ici (FR, DE). Grâce à des expériences pilotes menées dans sept pays, le projet européen STREAM (2006-2009) a produit des solutions de déplacements durables pour les touristes, diminuant l’usage de la voiture dans les zones naturelles telles que les régions de montagne, les espaces de loisir, les régions côtières, etc. Le rapport final offre un panorama des mesures mises en œuvre.

DELTA : Les régions impactées par un fort trafic saisonnier

Le projet européen DELTA se concentre sur les problèmes et les besoins associés à la gestion des pics saisonniers de trafic. DELTA a lancé une plate-forme d’échanges de connaissance entre les autorités locales impliquées et les experts de la mobilité sur comment faire avec ces pics de trafic dans une logique de déplacements durables. Etre membre de cette prate-forme permet d’utiliser les productions finales du projet, c’est-à-dire un outil d’aide à la décision fournissant de possibles plans d’actions pour leur périmètre. La plate-forme les aidera également à construire un carnet d’adresses comprenant les autres localités impactées, et à échanger sur les pratiques de management de la mobilité. Pour plus d’informations sur le réseau ou sur comment en devenir membre, n’hésitez pas à visiter le site du projet DELTA (www.delta-network.eu).

L’outil d’aide à la décision que le projet européen DELTA est en train de développer vise à assister les autorités organisatrices des transports et les autres agences des périmètres sur lesquels de fortes variations saisonnières de la demande en déplacement, en les accompagnant dans la sélection de plans d’actions appropriés à leur situation. Une première session d’évaluation de l’outil a été réalisée le 5 mai à Graz (Autriche) durant laquelle 17 experts ont produit d’intéressants retours et ont participé à des discussions thématiques. La version bêta de l’outil peut être trouvée à l’adresse suivante www.deltadsi.imet.gr. Sa version finale sera présentée lors d’une conférence conjointe DELTA et EPOMM intitulée " management de la mobilité et flux de trafic saisonniers " les 4 et 5 octobre 2010 à Athènes (Grèce).

Exemple : Zones tampons pour les espaces naturels aux Pays-Bas

La zone du Veluwe est un large espace naturel, situé en Gelderland aux Pays-Bas et attire de nombreux touristes. Lors de journées ensoleillées il y a beaucoup de trafic perturbant l’environnement naturel. La zone n’est pas facilement accessible en transport en commun, ne laissant aucune alternative aux visiteurs au choix de la voiture. Afin de réduire les flots de trafic, des mesures ont été prises pour contenir et orienter les automobilistes. Cette gestion du trafic implique la mise en place de mesures très simples telles que des panneaux d’information pour tenir les automobilistes en dehors de la zone, mais également des mesures plus élaborées, telles que la mise en service d’infrastructures dédiées pour retenir les automobilistes dans certaines parties de la zone. Le site de Nunspeet est un exemple d’une telle mise en oeuvre. Ce site est situé à la frontière de la zone naturelle, près de la gare et de la voie express. Il possède un grand parking et offre de nombreuses activités pour les parents avec enfants (aire de jeux, centre d’activités, pistes de randonnées, etc.) . En offrant toutes ces installations, le centre de la zone naturelle est préservée du trafic routier. Pour retrouver plus d’études de cas sur les Pays-Bas, consultez dans la brochure " A day out. Examples of recreational traffic ".
 
lept cedex Lebensministerium IMTT
DELTA website vos commentaires s'abonner se désabonner version plein écran EPOMM archives