Highlights of the 15th ECOMM in Toulouse
Language:     en | de | fr | it
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive
 

Cher lecteur,

Le mois dernier, plus de 300 professionnels et experts de la mobilité se sont retrouvés à Toulouse pour la 15ème édition d'ECOMM. Selon le Neil Scales, président d'EPOMM, cela peut bien avoir été la plus importante conférence qu'EPOMM n'ait jamais tenue, comme il y a été question des opportunités exceptionnelles que la crise économique des trois dernières années a ouvert pour le management de la mobilité. Dans cette lettre électronique, nous allons vous donner un aperçu des faits marquants de cet évènement. Toutes les présentations peuvent être téléchargées sur le site Internet d´ECOMM. Pour accéder aux photos de l'événement, cliquez ici. Au plaisir de vous revoir (à nouveau) l'an prochain à Francfort !
Réservez la date ! La 16ème ECOMM se tiendra à Francfort du 12 au 14 juin 2012.

 

 

La récession économique : Un nouveau souffle pour le management de la mobilité.

Ces trois dernières années, la crise économique a des effets de plus en plus importants sur les budgets transport dans toute l'Europe, avec de nombreux projets qui ont dû être annulés ou retardés. Augmenter le prix du carburant a conduit à une augmentation significative des coûts de transport. Ces difficultés toutefois présentent une opportunité unique pour convaincre à la fois les voyageurs et les décideurs sur la nécessité d'avoir des modes de transport plus sains, plus économiques, et plus efficaces. Augmenter le prix de l'essence par exemple, a mené les automobilistes à utiliser le covoiturage et l'autopartage qu'ils n'auraient jamais pensé utiliser avant.

Certaines présentations d'ECOMM ont mis à l'honneur les coûts et bénéfices du management de la mobilité et les nouvelles opportunités de métier qui en découlent, comme les animateurs de la mobilité : présentation de (G. Lucas et L. Verchere-Tortel, ou des conseillers en mobilité à Bruxelles et ceux en France ou présentation des formations dispensées auprès du personnel des transports publics pour aider au déplacement. Bodo Schwieger et Tobias Kipp (Team Red, Allemagne) ont fait une comparaison entre les coûts des infrastructures et ceux du management de la mobilité. Suivre et évaluer sont essentiels pour démontrer des effets des mesures du management de la mobilité, comme Dan Blanchet (iBase Systems, Royaume-Uni) l'a argumenté. Plusieurs présentations sont liées à ce sujet, par exemple Comment utiliser MaxSumo; ou le suivi en temps réel de la qualité ressentie par les usagers des transports publics (projet ENERQI); ou améliorer les politiques de transport durable des villes en se comparant mutuellement et faisant des démarches qualité ; ou évaluation des programmes klima:aktiv mobil (en Autriche) et effizient mobil (en Allemagne).

 

 

Les faits marquants d'ECOMM 2011


ECOMM 2011 a été organisée par Tisséo, l'autorité organisatrice des transports urbains du Grand Toulouse. Dans une logique de mobilité combinée, Tisséo ne fait pas que gérer les transports publics de Toulouse, mais développe aussi d'autres services, tels que le transport à la demande, le covoiturage, l'autopartage, les vélos en libre service, le conseil en mobilité et l'assistance aux entreprises pour leur plan de déplacements. La participation française a été majoritaire à ECOMM 2011. Egalement, cette année la Suède a envoyé sa plus grosse délégation à ECOMM avec 40 participants. La Belgique arrive en deuxième avec ses 22 participants. Le gagnant du prix ELTIS de la meilleure présentation a été décernée à un belge également : Gregory Moors de la Région de Bruxelles Capitale pour son intervention sur le réseau de conseillers en mobilité qui opère actuellement dans la Région de Bruxelles et qui a donc créé de nouveaux métiers « verts ».

 

 

L'innovation a été au cour de la conférence


Cette année, ECOMM a été une conférence fort innovante en ce qui concerne ses formats, non seulement avec de nombreux ateliers interactifs, mais aussi en encourageant les participants à poster leurs commentaires sur Twitter. Dans le salon EPOMM, un écran a été dressé pour diffuser les 360 Tweets sur ECOMM 2011. 20% des participants (66) se sont inscrits, permettant à environ 4000 personnes de partout en Europe de suivre les échanges. Un autre format interactif et très attractif a été les « Rendez- vous toulousains » - une session de « speed dating » adaptée. 19 bonnes pratiques de la région toulousaine ont été présentées par tranche de 8 minutes, avec des échanges en face à face sur leur expérience. Les organisateurs ont réalisé également un magazine sur la conférence, avec ses trois numéros pour chaque jour de la conférence qui peuvent être téléchargés ici.
Toutefois, malgré ces innovations, pas tout le monde a été entièrement satisfait par ECOMM - pour voir les controverses vous pouvez rejoindre une discussion intéressante sur allinx

 

 

Aller plus loin avec le Pecha Kucha



Après avoir expérimenté, l'an dernier, le format de présentation dit du Pecha Kucha, EPOMM a assis le concept en proposant trois sessions consécutives dédiées. Les règles sont simples, mais strictes : montrer une présentation PowerPoint de 20 diapos exactement qui sont chacune projetée pendant exactement 20 secondes. L'orateur est donc forcé à utiliser principalement des images et juste un minimum de texte - et de se concentrer sur l'essentiel. Cette année les sessions de Pecha Kucha ont été les plus remplies et cela a démontré encore que ces règles permettent d'avoir des présentations bien plus claires et concises qui sont plaisantes à voir et à écouter. Les questions étaient gardées pour la session de poster qui suivait chaque session de Pecha Kucha.

 

 

Les présentations


Le domaine du management de la mobilité étant riche, les contenus des présentations l'ont été tout également. Lors de la session d'ouverture, une remarquable présentation a été donnée par Jean-François Toussaint (IMRES) sur comment nous, en tant qu'espèce, sommes en train d'atteindre nos limites de capacités physiques et mentales, de croissance démographique et de consommation d'énergie. Lors de la table ronde, Esther Vab Zeggeren (KPN Business Market, Pays-Bas) a évoqué les efforts qui ont été récemment réalisés aux Pays-Bas pour promouvoir le télé-travail et les autres formes de travail plus « intelligentes » (également, vous pouvez vous référer à notre ancienne lettre électronique sur le télé-travail). D'autres intervenants ont montré que même en matière de covoiturage, il y a encore beaucoup à dire. André Bruns (de l'université de RWTH Aachen, Allemagne) a expliqué le challenge de faire coopérer les 60 services compétitifs de covoiturage allemands. L'université a aussi réalisé une recherche approfondie sur les besoins des usagers de ces services (présentation de R. Farrokhikhiavi). En France, la ville de Moissac essaie de donner à l'auto-stop une nouvelle jeunesse par son initiative du « covoiturage sur le pouce » (présentation de by A. Corbineau et A. Jean). Sharon Lewinson de RideShark Canada a expliqué comment leur service de covoiturage essaie de fidéliser les usagers au site Internet de covoiturage en leur faisant gagner des points chaque fois qu'ils se déplacent de manière durable et en les récompensant avec des cadeaux et des points cadeaux.

Lors de la session de clôture, il a été question de Systèmes de Transports Intelligents (STI) et d'information multimodale. David Robles Fosg, le manager de Google's Strategic Alliances, a donné à l'auditoire une vision de ce que pourrait être l'information sur la mobilité dans le futur. Le but est de rendre l'information visible quand cela est pertinent, même quand vous n'êtes pas en train de la rechercher. Si vous êtes en train de regarder pour un restaurant sur Google Maps, par exemple, le système devrait pouvoir vous faire remarquer qu'il y a une possibilité de bus à proximité. Ou quand il fait beau, cela devrait pouvoir vous suggérer d'utiliser un vélo en libre service. Aujourd'hui, nous sommes déjà bien dans le sillage de cette vision du futur avec par exemple l'application Google Transit qui contient déjà l'information des transports publics d'environ 600 villes. Dans notre dernière lettre électronique sur les STI, vous pouvez trouver plus d'éléments sur l'information multimodale et la billettique « intelligente ».

 

 

Les apports du niveau européen


Plusieurs projets européens sur le management de la mobilité ont proposé des interventions pour ECOMM 2011. Des présentations ont été faites par les projets Travel Plan Plus , SMOOTH mobility, BENEFIT, EcoMobility SHIFT, PIMMS TRANSFER, et LIFE CYCLE et ACTIVE TRAVEL NETWORK. Le projet ENERQI project a présenté leur système innovant pour suivre en temps réel la satisfaction des usagers des transports publics.

Les récents résultats du projet EPOMM-PLUS ont également été présentés par le président d'EPOMM Neil Scales. L'un d'entre eux est une base de données toute neuve sur les parts modales dans les villes européennes qui montre et compare les données de répartition modale entre les villes. Et grâce à vous, chers lecteurs, les lettres électroniques d'EPOMM ont dépassé le seuil des 13 000 lecteurs ! Une présentation à la marge d'EPOMM a été faite sur le label qualité pour les formations. Comme l'enseignement est essentiel pour que le management de la mobilité devienne une profession sérieuse, EPOMM veut fournir une base solide concernant les formations et l'éducation en management de la mobilité. Avec le label qualité, EPOMM entend promouvoir les formations sur le management de la mobilité offertes en Europe, afin de donner aux sessions existantes une reconnaissance et une visibilité internationale. Cela devrait contribuer aux missions d'EPOMM de devenir L'organisme international pour le management de la mobilité. Plus d'informations sur: le groupe MM training d'Allinx ou en écrivant à training@epomm.eu

 

 

ECOMM 2012 a Francfort


L'an prochain, ECOMM sera accueillie par l'Allemagne. Plus d'informations sont données sur le site www.ecomm2012.eu. Les villes peuvent encore candidater pour accueillir ECOMM en 2013. La date limite de candidature est le 31 octobre 2011.

 

 

Evénements à venir

  • EPOMM Network meeting en collaboration avec PIMMS TRANSFER"
    4-5 octobre 2011 - Londres (Royaume-Uni)

  • UITP - gouvernance urbaine : Embarquer les gens !
    5 - 7 octobre 2011 - Göteborg (Suède)
    http://gothenburg.uitp-events-expo.org

  • Quels sont les cadres à des politiques qui soutiennent le développement de la mobilité durable ? Des solutions existent-elles, quelles sont-elles et lesquelles vont émerger ? A quoi ressemble une gouvernance de la mobilité urbaine ? Cette conférence de l'UITP cherche à répondre à ces questions et sera une possibilité unique de partager et promouvoir des bonnes pratiques dans les domaines de la gouvernance urbaine et du management de la demande. Des quatre coins d'Europe, des élus interviendront, des représentants des autorités organisatrices des transports, ainsi que des opérateurs, tels que Anneli Hulthén, maire de Göteborg, Sophie Mougard, directrice du STIF, autorité organisatrice des transports de Paris et de l'Ile-de-France, et Geoff Inskip, président de PTEG.

  • Conférence du CIVITAS Forum
    17-19 octobre 2011 - Funchal (Portugal)
    www.civitas.eu

For more events, please visit the EPOMM Calendar.

 

 
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive