Funding Mobility Management
Language:     en | cz | de | fr | it
ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive
 share on facebook

Major of Gavle at opening speech
Picture: Rober Stüssi

Chère lectrice, cher lecteur,

Durant les derniers jours de mai 2013, quelques 300 professionnels de la mobilité se sont rassemblés à Gävle, Suède, pour la 17e édition de la Conférence Européenne sur le Management de la Mobilité (ECOMM). Gävle est une source d’inspiration pour les praticiens du management de la mobilité, au vu de son caractère regroupé permettant un accès aisé à pieds ou à vélo au centre-ville. La ville a également une politique de déneigement forte, qui donne la priorité aux voies cyclables (dégagées dès que les chutes de neige atteignent 4 com) sur les routes (dégagement à compter de 10 cm de neige). D’ailleurs, même la maire de la ville est arrivée sur la scène d’ECOMM en vélo!

Cette année, la Conférence a proposé de nombreuses présentations relatives au développement de l’économie du partage, à l’utilisation des TIC ou la “gamification” pour promouvoir le changement de comportement modal de mobilité, aux démonstrations des bénéfices économique et financier du Management de la Mobilité pour la société, ainsi qu’aux outils d’évaluation des politiques de mobilité urbaine durable mises en place par les collectivités. Toutes les présentations sont disponibles en ligne, et vous trouverez ci-après l’évocation de quelques temps forts de cette édition de l’ECOMM.

Notez la date !

L’année prochaine, l’ECOMM se déroulera à Florence, Italie, du 7 au 9 Mai 2014.

Intéressés pour accueillir ECOMM en 2015 ?

Vous pouvez postuler jusqu’au 31 Octobre 2013 – plus d’informations ici.

 

 

Les déplacements durables dans la vie de tous les jours

 

Le thème retenu cette année visait à intégrer complètement la mobilité durable dans la vie de tous les jours. Cette approche revettait une importance particulière ausein du comté de Gävle, où de nombreux habitants vivent en zone rurale et doivent effectuer de longs trajets pour rejoindre le centre-ville. Ces derniers ont besoin, dès lors, d’accéder aisément à des modes de déplacements durables et intermodaux permettant de voyager sans encombres. Certaines des meilleures solutions, présentant une intégration poussée, ont d’ailleurs pu recevoir un Synaptic Award durant ECOMM.

Selon le modérateur de la conférence Christer Ljungberg, le Management de la Mobilité se définit comme “des mesures douces pour influencer les déplacements avant qu’ils ne soient entrepris”. Et, comme il est préférable de commencer dès le plus jeune âge, un groupe d’écoliers du secondaire suédois ont été invités à partager les résultats de leur sondage sur la mobilité durable et à présenter certaines initiatives qu’ils ont portées, telles qu’une journée de transport en bus gratuit pour toute personne présentant ses clefs de voiture au conducteur du bus.

Cette année, la session d’ouverture s’est conclue par une “liste” récapitulative de ce que les managers de la mobilité devraient faire en priorité, selon les intervenants. Ces points sont :

  • Présenter des preuves des effets réellement positifs du MM (Mark Major, DG MOVE)

  • Travailler à une meilleure intégration des mesures du MM dans les politiques publiques (Christof Marx, EACI)

  • Développer de nouvelles solutions basées sur l’économie du partage (Ronald Haverman, MyWheels)

  • Etablir un standard pouvant servir de modèle aux gens (Odette Van de Riet, EPOMM)

  • Scénariser” les retours d’expériences, ce qui s’avère très efficace pour produire un effet positif, voire influencer, les auditeurs (Swedbank)

 

 

L’économie du partag

Ronald Haverman de MyWheels (NL) aux Pays-Bas, a lancé la Conférence avec une présentation synthétique et enthousiasmante sur l’économie du partage en émergence , qui devrait, selon ses termes, changer radicalement notre mobilité. Il existe d’ores et déjà de nombreux services pour partager nos maisons, nos repas ou nos outils avec d’autres personnes. Les initiatives peer-to-peer sur l’autopartage appliquent cette philosophie au monde des automobilistes. Au vu de l’importance primordiale du facteur confiance dans cette nouvelle économie, la réputation en ligne des personnes inscrites deviendra leur principal capital à l’avenir (voir la conférence de Rachel Botsman sur la confiance, sur le site TED). Alors que le vélopartage est le plus souvent un réel succès, (voir les présentations de Benoit Beroud de Mobiped et celle de Ronald Haverman), l’autopartage en peer-to-peer s’avère difficile à mettre en place. MyWheels (NL) a donc adopté une approche différente, en combinant de l’autopartage en peer-to-peer avec une flotte de véhicules mise à disposition par l’entreprise elle-même. Cette application est également reliée à la plateforme Toogethr (NL) de covoiturage, ce qui permet aux membre inscrits de partager instantanément leurs trajets sur MyWheels avec un autre co-voitureur. Friso Metz de KpVV (NL), a pour sa part expliqué pourquoi les collectivités locales devraient promouvoir elles-même l’autopartage plutôt que de laisser cette activité au seul secteur marchand.

Gunnar Granberg a présenté l’application SpaceTime qui combine de l’information routière multimodale avec un système de mise en relation de covoitureurs. Cela permet à ses utilisateurs de planifier des voyages à plusieurs tout en combinant les modes de déplacement. Un autre exemple remarquable est venu de Skjutsgruppen, une plateforme de covoiturage de plus de 30,000 membres en Suède et ailleurs (voir leur page Facebook en suédois et, parfois, en anglais). Dans l’esprit de la théorie de la séparation en six degrés, des passerelles vers Facebook et Twitter ont été intégrées à leur plateforme pour démontrer qu’un covoitureur de prime abord étranger peut s’avérer être, en réalité un ami d’un ami d’un ami à soi. Pour lancer une plateforme de covoiturage, atteindre une masse critiqueest le principal obstavle à surmonter. Tom Murray Willis de Contemporary Transport a démontré comment le fait de distribuer un avantage financier de 1£ par trajet covoituré avait rendu le Service de covoiturage de Salisbury deux fois plus efficace que le meilleur service similaire disponible sur le marché.

 

 

Des preuves des bienfaits du MM

 

Mark Major de la DG MOVE de la Commission européenne l’avait par ailleurs pointé durant la session inaugurale : il nous faut davantage communiquer sur les bienfaits prouvés du Management de la Mobilité. Colin Black de Contemporary Transport a analysé, dans son intervention, le processus paradoxal qui conduit à accumuler les preuves des effets positifs du MM sans pour autant que ce dernier ne soit adopté et supporté massivement en tant que politique publique prioritaire. A Londres, cependant, les Jeux Olympiques de 2012 ont amené la municipalité à mettre en place un programme de MM à large échelle, avec des campagnes ciblées, des signalétiques très visibles en rose vif, un nombre important de stewards habillés en rose chargés de l’information de la population sur place, etc. Voir la keynote de Iain Macbeth à ce sujet.

Beaucoup de documents sur ces bienfaits sont également disponibles sur la page LinkedIn de Contemporary Transport. Sarah Martens de Mobiel 21 a pour sa part résumé quelques unes des statistiques marquantes liées au MM. Des chiffres intéressants ont également été produits dans le cadre des enquêtes fédérales sur la mobilité en Belgique présentées par Peter Andries, tandis que Sophie Tyler de The Means démontrait comment les modes de déplacements durables constituent une piste sérieuse lors d’une récession économique. La discussion #ecomm2013 relative aux effets du MM la plus intense sur Twitter a enfin été celle concernant la gratuité des transports publics, à la suite de la success story partagée par la municipalité d’Avesta en Suède.

 

 

Santé

 

Christian Schweizer de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a présenté le Transport, Health and Environment Pan-European Programme (the PEP – Programme pan-européen Transports, Santé et Environnement en français) qui réunit des acteurs-clefs de ces trois secteurs concernés par les questions des déplacements. Il a à cette occasion démontré comment les 4 principales causes de mort prématurée en Europe sont en grande partie influencées par la mobilité, sans oublier le rôle négatif joué par le bruit excessif des transports (voir le rapport – en anglais – sur Le fardeau des maladies causées par le bruit environnemental). L’outil Health Economic Assessment Tool (HEAT), élaboré par l’OMS, peut être d’ailleurs utilisé pour calculer les bénéfices induits par le report modal vers les modes doux que sont le vélo ou la marche.

Dans un pays nordique tel que la Suède, le thème de l’utilisation des vélos en hiver se pose inéluctablement. Plusieurs interventions se sont attardées sur les bénéfices du vélo sur la santé et, en particulier, la baisse de ces bénéfices durant la “pause hivernale” (voir la présentation d’Anna Ahlgren de la municipalité d’Örebro en Suède et d’Erik Stigell de Trivector Traffic). La campagne annuelle sur la pratique du vélo en hiver dans la région du Gävleborg (Su) incite les cyclistes à continuer à utiliser leurs vélos même durant la saison froide (voir la présentation faite par la municipalité de Linköping).

 

 

Les EPOMM awards

 

Depuis 2012, EPOMM récompense les meilleurs transferts internationaux de politiques publiques et les meilleures pratiques en la matière : c’est le “EPOMM Best Policy Transfer Award”.

Le premier prix est cette année revenu au projet MOBALB protant sur l’application du Management de la Mobilité en Albanie. La région belge de Flandre a à ce titre aidé la municipalité de Shkodra en Albanie en vue d’introduire et développer une politique de MM. Ceci a été réalisé avec le soutien de l’Institut des Transports de Tirana. Nektar Duma de la mairie de Shkodra a également présenté la longue expérience du vélo dans sa ville, l’habitude de coexistence pacifique des voitures et des modes doux dans les esspaces publics municipaux, et les défis posés par le développement continuel de la voiture. Tant Shkodra que l’Institut des Transports purent à cette occasion bénéficier d’une participation et d’un trajet gratuit pour venir à ECOMM.

La deuxième placea été accordée conjointement à l’Association française Vélocampus (exportateur), et à UTravelActive (R-U) (bénéficiaire) – pour le transfert d’un ambitieux Service de Vélo-Campus pour des étudiants.

La troisième place enfin est revenue à la compagnie de transports publics municipaux de Funchal sur l’île de Madeire (Por) Horários do Funchal (exportateur) et à la mairie de Tallinn en Estonie (bénéficiaire) – pour le transfert d’une course d’orientation basée autour du bus.

 

 

Plans de mobilité urbaine durable

Source: http://mobilityplans.eu

L’une des sessions d’ECOMM 2013 était dédiée aux plans de mobilité urbaine durable (ou sustainable urban mobility plans – SUMP selon la terminologie anglaise), avec des interventions relatives à trois projets européens protant, chacun, sur des processus d’évaluation ou d’audit des SUMP : QUEST, ADVANCE et Ecomobility SHIFT.

La veille d’ECOMM, le projet Ecomobility SHIFT a lancé son programme finalisé d’audit et, à la même occasion, a récompensé les six villes pilotes via l’attribution d’une “médaille” : bronze pour Oss (NL), Burgas (BG), Turnhout (BE), Dundee (UK) et Miskolc (HU), et or pour Lund (SE).

Le même jour; la trentaine de partenaires du projet ENDURANCE se sont réunis à Gävle pour le meeting de lancement de ce projet. EPOMM est “lead partner” sur ce project, qui est consacré au développement des SUMP à travers les Etats parties. Vous en saurez davantage sur ce nouveau projet dans la lettre d’information de septembre.

 

 

Tack, Suède!

EU DG-MOVE representative Mark Major looking at the surprising voting result on mandatory MM-rules during his presentation

ECOMM 2013 est apparue comme particulièrement réussie, avec une organisation parfaite et des sujets très riches et variés. En plus des thèmes précités, la Conférence a abordé ceux des TIC et de la “gamification” (voir à ce sujet la dernière lettre d’information), du (e-)commerce, de la mobilité électrique, du MM appliqué à la logistique, du MM à l’occasion de travaux routiers, du développement du vélo and et de la recherche et méthode - Toutes les présentations sont accessibles ici (en anglais) http://epomm.eu/ecomm2013/ . Les innovations apportées lors de cette Conférence ont concerné, notamment, une nouvelle option de vote en temps réel lors des présentations, ainsi qu’un concours sur Twitter avec des prix pour les participants envoyant des tweets en plus grand nombre ou qualité au sujet d’ #ecomm2013. Ceci a permis d’intéressantes discussions en ligne et un partage des faits les plus marquants ressortant des différentes présentations. EPOMM espère pouvoir continuer cette discussion avec chacun d’entre vous à l’occasion de la prochaine Conférence ECOMM à Florence!

 

 

Évènements à venir

Pour d’autres dates, vous pouvez visiter le calendrier EPOMM.

ECOMM website allinx feedback subscribe unsubscribe fullscreen news archive